Bleu de la Lune

Bleu forêt, bleu profond, bleu chaud

Je me noie dans la lumière que tu aspires

Bleu noir que l’on dit beau,

Il faut pourtant que tu respires.

Bleu fumé comme les gloires solaires,

Les abysses ne connaissent du temps

Qu’une seule terre, qu’une seule mère,

Bleu nouveau-né des parfums d’antan.

Robe couleur du temps, je me pare

De ton bleu épicé, astre de la vie,

A mon doigt maladroit, c’est ton art

Qui m’éblouit et m’habille de nuit.

Publicités

4 réflexions sur “Bleu de la Lune

Donnez vos impressions

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :