Comme la vie

La vie comme une âme, comme un parapluie, comme une envie. La vie te touche du bout des doigts du bout des lèvres et t’embrasse les ailes. La vie comme une flamme, comme du pain la mie, comme une facétie. Les contraintes sont le nouveau levier d’excitation. J’embrasse mes frontières, je vis mes limites. J’aime les taches, les ratés, les bavures, les brouillons, les jetés, les cassés, les croutes, les yeux gonflés. La vie comme une arme, comme un défi, comme une folie. Quand la pensée est en prière, seul le souffle, seul ton souffle, seul l’air qui rafraichit tes narines, fait gonfler ta poitrine, fait pulser ton cœur, fait fourmiller tes jambes. La pensée en lévitation – au sommet – est-ce cela la paix ? La vie comme une rage, comme un cri, comme un enfant surpris. La volupté de la pensée, soyeuse et lisse comme la surface d’un lac. Sois l’onde sur l’eau, l’onde ronde qui s’étend et ne meurt jamais. La vie comme une rose cachée dans tes yeux endormis.

Une réflexion sur “Comme la vie

  1. Va ma belle, vis ta vie avec ses ombres et ses lumières, tu nous a donné dans tes fichus poèmes de quoi nous alimenter pour quelque temps, on est pas pressé. Que c’est beau ce que tu écris.

    Aimé par 1 personne

Donnez vos impressions

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :