La boussole magnétique

Je ne sais ni les pyramides d’Égypte

Ni les lacs de Sibérie, ni les rois éthiopiens.

J’ai envie des geysers sauvages islandais,

Je rêve des glaces du palais versaillais.

Mais c’est ta peau que je cherche.

Mais c’est ta main qui m’apaise.

Je me vois déjà chevaucher au galop

L’infinie lagune des rizières camarguaises.

Je ne veux pas mourir sans avoir touché

Du doigt les sirènes des boréales aurores.

Mais ce sont tes yeux qui sont mon phare.

Mais là où tu respires j’oriente mon regard.

Je veux partir à pied dans les forêts primaires,

Je me parfumerais au lichen gris de Laponie.

Je ferais tout pour nager dans des eaux pures,

Et pour goûter des baies sauvages enivrantes.

Mais c’est sous ton ombre que je m’abrite.

Mais c’est ta présence qui m’anime.

Publicités

Une réflexion sur “La boussole magnétique

Donnez vos impressions

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :