Du froid et du miel

Le froid mordant du matin,

L’odeur des corps endormis,

La tiédeur de nos mains,

Et sonne le réveil de son cri.

Les frissons sur mes bras

Hérissent les rêves qu’on oublie.

Comme un petit soldat,

J’enfile la chaleur de l’envie.

Respire la vapeur du thé noir

A travers le rayon de soleil.

Ferme les yeux comme hier soir,

Et goûte la splendeur du beurre et du miel.

 

Une réflexion sur “Du froid et du miel

Donnez vos impressions

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :